Les soldes arrivent ! (ou l’arnaque saisonnière)

Le 11 janvier 2012 marque l’ouverture des soldes d’hiver et on se sent serrés dans les magasins à la recherche des meilleures affaires, -20%, -30%, -50% et même -70% ! Mais quel est le secret de nos magasins préférés pour avoir tant d’invendus à écouler et avoir besoin d’un mois complet pour cela malgré la fréquentation accrue ?

Le pourcentage ne fait pas le prix

Pour faire les soldes, il y a deux méthodes. La première est facilement critiquable, il s’agit de se fier uniquement au pourcentage de réduction, ce que les magasins encouragent vivement en affichant en gros ce chiffre plutôt que le prix. On pense faire une affaire en achetant un manteau à -50%, mais son prix est-il intéressant après cette réduction ? C’est cette question qu’il faut se poser et non quelle réduction a été accordée. La deuxième école va vérifier les produits avant les soldes dans les rayons, pour repérer ceux qui sont potentiellement intéressants. C’est la méthode qui devrait être la bonne… si les soldes existaient vraiment.

La saison de l’arnaque

C’est fort de mon expérience dans le rayon textile d’un hypermarché que je partage avec vous le secret de soldes réussis. Réussis pour le magasin il va sans dire. M’occupant de la réception des colis et de la mise en rayon, je devais gérer les produits à l’aide d’un cadencier, c’est-à-dire un classeur des produits reçus. Travaillant en décembre, je me suis occupé d’un classeur bien spécial dont le titre était… « soldes » ! Et oui, les magasins n’écoulent pas leurs invendus, ils commandent spécialement pour les soldes, chose totalement légale si le produit est mis en rayon un mois à l’avance. J’ai entendu le responsable de rayon parler de cette pratique avec un employé, il lui affirmait que les hypermarchés étaient obligés de faire de faux soldes car les magasins de centre ville faisaient de même.

Mais si la commande a lieu spécialement pour les soldes, cela ne veut pas dire que ce n’est pas une affaire. C’est pourquoi j’ai vérifié sur le cadencier le coût unitaire des commandes. Une paire de chaussures est vendue habituellement 3 fois plus chère que son coût d’achat par le magasin. Une paire de chaussures en soldes dont le prix non soldé était de 60€ avait été achetée un peu plus de 8€, le solde appliqué était vous l’aurez deviné de 50%, ce qui donne au final un prix de vente de 30€, soit plus de trois fois plus que le coût pour le magasin. Dans le même temps, il y avait en rayon une vieille paire de chaussons que l’on n’arrivait pas à vendre, qui était salie par le temps (pour moi invendable en fait) et il n’était pas question de la mettre en solde.

En conclusion, les soldes ne servent pas à vendre des vieux stocks comme on l’affirme. Le prix absolu d’une marchandise reste le même, il ne faut pas se faire abuser par des pourcentages qui ne correspondent en fait à rien. La période des soldes n’est pas pire qu’une autre pour acheter, sauf pour la fréquentation qui rend les choses plus difficiles, mais ce n’est certainement pas une meilleure période qu’une autre. Achetez donc ce dont vous avez besoin quand vous avez besoin, évitez peut-être l’approche des soldes pour ne pas acheter au prix fort un vêtement de mauvaise qualité, mais ne vous laissez pas avoir par des pourcentages affichés qui cachent des prix tout à fait habituels.

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s