Le revenu de base inconditionnel

Voici une vidéo sur le revenu de base inconditionnel. Quand on entend pour la première fois cette idée d’un revenu que tout le monde toucherait sans conditions, on trouve cela d’abord irréalisable, puis ridicule, et certains diraient même injustifié. Pourtant, l’idée de ce revenu universel vient d’un droit qui semble aller de soit, le « droit à la vie ». Qui aurait l’idée de laisser mourir quelqu’un ? Le droit de vivre, dans une société saine, ne devrait pas être soumis à condition. On peut aller plus loin et penser que le droit de vivre décemment ne devrait pas être soumis à condition. La vision de l’économie qui justifie ce revenu est toute simple mais pourtant bien loin de la réalité actuelle : l’économie sert à satisfaire les besoins. L’économie actuelle sur-produit et les besoins de tous ne sont pourtant pas satisfaits. La solution à tous les problèmes économique serait-elle de produire encore plus pour que les plus pauvres ramassent de plus grosses miettes comme c’est si souvent proposé ? Le revenu de base propose une autre solution.

L’idée est souvent défendue par des gens de gauche, même plutôt communistes (cf revue Agone n°21, Utopies Economiques en 1999). Mais pourtant c’est une idée de droite. En effet, ce revenu minimum ne remet pas en cause les inégalités, ce que fait traditionnellement ce qu’on appelait avant « le socialisme », c’est à dire l’anarchisme et le communisme. La première fois que j’ai entendu une idée approchante, c’était d’ailleurs lors d’élections présidentielles lors desquelles l’idée d’une allocation de vie était défendue par Christine Boutin, qui n’a pas la réputation d’être communiste. Il existe de nombreuses version théoriques du revenu de base, certaines soutenues par des gens de gauche qui ont abandonné l’idée, au moins à court et moyen terme, de l’égalité des conditions, et certaines soutenus par des gens de droite. La vidéo présentée ici est un exemple droitiste du revenu de base. J’en ferai quelques critiques après la vidéo.

Dans cette version du revenu de base, tous les impôts sont supprimés et transférés en une TVA qui serait de l’ordre de 100%. On entend une critique de la vision « de gauche » de l’impôt sur le revenu qui est typiquement droitiste ainsi que le corollaire, l’apologie de la TVA. En fait, l’impôt sur le revenu est le seul impôt redistributif : il prend au riche pour donner au pauvre, et diminue donc les inégalités. Supprimer cet impôt et le remplacer par une TVA serait-il plus inégalitaire ? A entendre ce documentaire, ce ne serait pas le cas, car la TVA de 100% serait mécaniquement progressive. Ainsi, un tableau montre l’exemple de salaires allant de 0€ à 9000€ par mois, auxquels s’ajoute le revenu de base de 1000€. Si on retient les deux extrême, la personne n’ayant pas de salaire et dépensant son revenu de base touche net 500€ de l’Etat. La personne ayant 9000€ de salaire, bien que touchant aussi son revenu de base paye quand à lui 4000€ à l’Etat s’il dépense tout son revenu. Mais voilà, l’argument ne tient toujours pas après tant de tentative de le mettre en avant de la part de la droite qui pense que la TVA est un impôt juste car il toucherait tout le monde au même taux et plus les riches que les pauvres car les riches dépenseraient plus que les pauvres, naturellement. Le biais de raisonnement vient du fait qu’une personne ayant un haut revenu ne le met pas intégralement dans la consommation, contrairement à une personne ayant un petit revenu. En proportion de son revenu, une personne riche paiera donc moins de TVA qu’une personne pauvre (ce qui est déjà le cas bien entendu).

L’autre biais de raisonnement quand à la critique de l’impôt sur le revenu vient de la confusion qui est faite entre le salaire et le revenu. Les plus gros revenus sont majoritairement composés d’autre chose que de salaires (intérêts, dividendes, etc…). Ca rejoint donc la première critique dans le sens où le glissement vers le tout TVA ferait une perte de rentrées fiscales énormes et augmenteraient de façon impressionnante les inégalités par rapport à la situation actuelle.

L’idée d’un revenu de base n’est pas sans intérêt, et je pense qu’elle s’imposera un jour comme une évidence, mais il faut faire attention aux conditions dans lesquelles il sera appliqué.

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Vidéos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s