L’Homme et la Terre : les passages censurés sur la Première Guerre Mondiale

L’Homme et la Terre est un ouvrage encyclopédique historique et géographique écrit par Élisée Reclus en 1905. On peut trouver le texte complet de cette première édition sur internet, sur Wikisource par exemple. Mais l’édition dont je vais parler ici est la seconde édition, établie en 1930 par Paul Reclus, le neveux d’Élisée. C’est une version abrégée de la première, ce qui explique peut-être qu’elle intéresse moins a priori, mais elle est aussi revue et complétée par l’histoire la plus récente de l’époque, il y a donc un contenu supplémentaire par rapport à la première édition bien que cette seconde édition ne fasse que trois tomes (contre six pour celle de 1905).

Mais je n’écris pas ce billet pour vous faire l’article. En feuilletant le troisième tome de la seconde édition, je suis tombé sur deux pages dont quelques phrases étaient recouvertes d’un papier collé dessus pour les cacher. Le texte ainsi censuré concerne la Première Guerre Mondiale, qui était un sujet encore sensible en 1930, quand le livre fut publié. Je ne sais pas qui est l’auteur de cette censure : s’il s’agit d’une censure d’État ou d’une censure décidée par une quelconque institution (mais le livre ne porte aucun tampon de bibliothèque, donc le plus probable serait une censure d’État).

Cette censure pousse évidemment à la curiosité, et un précédent lecteur avait tenté d’arracher le papier couvrant les phrases cachées, ce qui a malheureusement arraché une partie du texte. Pour ma part, j’ai lu le texte caché en laissant passer la lumière du soleil à travers la page pour lire en transparence, ce qui fonctionne très bien sans abîmer le livre. Voici donc les phrases censurées, je vous encourage à vérifier que le texte est bien retranscrit en regardant sur un exemplaire non censuré s’il en existe, ou en regardant par transparence, en évitant d’essayer de décoller le papier, ce qui ne ferait qu’arracher le texte et le rendre à jamais illisible.

L’Homme et la Terre, Tome 3, page 247 :

L’État-major français se préparait à la guerre depuis [dix] ans nous disait-on [note : le nombre d’années est manquant mais le mot « ans » ayant un « s » et au vu de la petitesse de la place laissée par le manque, je pense que « dix ans » est le plus probable] ;il devait avoir envisagé toutes les formes que prendrait l’attaque attendue ; on le croyait prêt à toutes les éventualités, mais justement il n’avait pris aucune précaution pour parer à ce qui se produisit ; le premier mois de la lutte fut lamentable quant aux conceptions des militaires français.

L’Homme et la Terre, Tome 3, page 249 :

Ainsi, les deux premiers mois de tueries, succédant à un demi-siècle de préparations savantes, prouvaient la fatuité de la Tête militaire française et son incompréhension absolue des évolutions tactiques récentes.

Publicités
Cet article, publié dans Extraits et citations, Livres, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Homme et la Terre : les passages censurés sur la Première Guerre Mondiale

  1. Ping : La guerre russo-japonaise : Chroniques (Général Niox) | Au Prochain Chapitre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s